J’ai Faim!


Régime ou pas …j’ai faim !

Cet article est enregistré sous format MP3 vous pouvez l’enregistrer sur votre ordinateur ou sur un balladeur et l’écouter aussi souvent que vous le désirez.

Vous voulez vous sentir belle et sûre de vous…Votre poids frise dangereusement l’obésité. Vous voulez maigrir ! Logique. Qui pourrait contester cela?

Le problème est « comment »…

De plus en plus de personnes crient haut et fort contre les régimes. Et  je suis d’accord pour ce qui est des régimes trop restrictifs et aberrants.

Adopter un régime alimentaire équilibré et correspondant à vos besoins réels est une amorce de réponse et je vous encourage à consulter les spécialistes compétents.

Pourtant cela ne suffit pas car on ne prend pas en compte cette notion de faim qui fait échouer les tentatives d’amincissement les mieux  encadrées.

La gestion de l’amincissement est un ensemble : si on néglige une de ses facettes on n’y arrive pas.

Aujourd’hui…attaquons nous à la FAIM.

C’est quoi la faim ?

La faim physique

La faim physiologique est la sensation qui vous pousse à rechercher de la nourriture après un certain temps de jeune.

Elle s’explique par une baisse de la glycémie quand le taux de glycogène dans le foie tombe en dessous d’un certain seuil.

Votre corps va sécréter des hormones induisant la faim telles la ghréline fabriquée par votre estomac et vos intestins. Ce serait-elle la vilaine qui provoquerait la reprise de poids après les régimes amincissants car sa production augmente après une période de disette.

Votre corps sait alors qu’il a besoin de nourriture et doit manger.

C’est donc un mécanisme d’alarme essentiel à votre corps.

Mais voilà nous sommes soumis à un certain nombre de règles sociétales comme les heures de pause au milieu de la journée de travail et nous ne mangeons plus depuis longtemps quand nous recevons ce signal.

Nous avons même perdu quelquefois cette perception. Nous avons alors bien du mal à différencier « envies » liées à un mal-être ou à un accès de gourmandise de la vraie sensation de faim

 La faim psychique

Elle est induite pour la majorité des gens par les habitudes :

Ce sont d’abord vos horaires de repas rigides, l’anticipation gourmande à la vue des aliments, un menu trop surchargé, l’odeur alléchante des mets qui nous fait sécréter de l’insuline, Le froid, les aliments gras ou raffinés.

Un coach peut vous aider à repérer  ces mécanismes.

Mais la faim peut aussi être synonyme de mal-être : anxiété, dépression, solitude, dégoût de soi, épuisement physique et mental, troubles du sommeil, boulimie…Votre médecin ou thérapeute est là pour vous aider.

Comment apaiser la faim ?

En mangeant autrement

Si vous gardez longtemps les aliments en bouche, pour bien les mâcher et les in saliver vous arriverez à satiété en absorbant une quantité de nourriture beaucoup moins importante. Au bout de 20 minutes environ votre centre de satiété sera satisfait.

Les sages disent qu’il faut manger ses liquides…et boire ses aliments !

Manger en conscience est aussi une manière de « profiter » au mieux de la nourriture.

Vous mangez en étant consciente de la nourriture : couleurs, textures, saveurs. Vous prenez votre temps et savourez.

Soignez la qualité de vos mets et de la présentation….Vous savez comme les assiettes des grands chefs : le contentement des yeux suffit souvent à rassasier l’estomac.

Prendre ses repas dans le calme est également important.

Et rappelez- vous les astuces des anciens dans la « bonne société : reposez vos couverts entre 2 bouchées ainsi vous mangerez moins gloutonnement.

En trompant son estomac

20 à 30 minutes avant les repas principaux mangez un fruit…

Et quelques minutes avant le repas : prenez un grand verre d’eau.

Prenez des fibres qui vont gonfler dans votre estomac.

En fractionnant ses repas

Faites 3 repas principaux et 2 collations : en milieu de matinée et milieu d’après-midi.

A chaque fois que vous mangez votre corps doit brûler des calories pour digérer les aliments.

Manger plus souvent garde votre métabolisme actif.

Choisissez des en-cas de 100 à 200 calories maximum, riches en protéines et fibres : fruits frais et fromage blanc, céréales et lait, sandwich aux fruits et beurre de noisette.

Réduisez vos repas principaux de manière à absorber ces casse-croûte sans augmenter les calories journalières.

Les en-cas calment votre appétit et vous permettront de moins manger au repas suivant.

A 16h il vaut mieux prendre un goûter qu’un café, vous y gagnerez en énergie et aurez moins envie de manger le soir.

En trompant son cerveau

Vous savez que votre cerveau est terriblement influençable…

Donnez-lui sa pitance dans des assiettes à dessert ! Il sera rassasié beaucoup plus vite. Le fait de remplir votre assiette suffira à sa satisfaction. Quant à vous, vous aurez totalisé beaucoup moins de calories.

A ce propos si votre mamie bien-aimée est en maison de retraite inquiétez-vous si vous la voyez servie…dans une assiette à dessert !

Une assiette à dessert fait en général 21cms de diamètre contre 25 à 29 pour les assiettes plates. Votre cerveau se contentera plus facilement d’une petite assiette remplie royalement que d’une grande assiette avec une « noisette » de nourriture au centre.

Achetez de la vaisselle rouge

Des études faites à l’université de Bâle ont constaté que cette couleur inciterait à moins manger.

Les tests ont été faits par rapport aux boissons sucrées et aux en-cas apéritif.

Chacun avait avant l’expérience bu de l’eau pour couper la faim.

Les personnes ayant reçu de la vaisselle rouge ont mangé environ la moitié des Bretzels pris par ceux ayant des assiettes bleues ou blanches.

Les boissons servies dans des gobelets rouges ont été consommés à 40% par rapport à celles des gobelets bleus.

Cette couleur agirait comme un « stop », un signal comportemental pour indiquer un interdit ou un danger. C’est en effet la couleur associée à un danger ou une interdiction en circulation routière…

Achetez Japonais !

Eh ! Oui…Les japonais fana de gadgets ont inventé des lunettes qui grossissent 1 fois et demi  nos assiettes. Cela devrait vous aider encore plus à vous rassasier rapidement.

Accentuez le plaisir visuel

Pour l’été concoctez de jolies compositions colorées pour orner vos assiettes. Le plaisir de l’œil est essentiel.

Consommez du « jaune », du « vert », du « rouge ». L’ensemble vous ira très bien au moral et à votre ligne : salade, tomates, blanc de poulet, échalote et herbes aromatiques ou osez le mélange fruit et légumes : blanc de poulet, légumes verts, melon et fraises.

Attention à l’assaisonnement…Rappelez-vous que l’huile c’est 9 calories au gramme !

Mon conseil

Ne faites pas…

Vous n’allez pas faire une semaine de régime à 1400 calories puis manger comme avant.

Vous n’allez pas mettre votre mari au régime sans son accord et en dehors de sa volonté.

Vous n’allez pas non plus à l’infini cuisiner 2 plats différents.

Vous n’allez pas non plus acheter des plats-minceur tout prêts éternellement (d’abord …c’est mauvais ! Beurk).

Commencez par modifier progressivement vos habitudes. Intégrez-les à votre vie,     surtout votre vie de famille.

Modifiez éventuellement votre vaisselle si vous pouvez le faire sans donner d’explications. Avoir à se justifier et répondre aux quolibets n’est pas un bon départ. Ne dites que ce qui vous sera utile.

Observez les réactions de votre famille pour en faire votre alliée.

Ne dites pas « je fais un régime » …mais commencez à introduire plus de légumes : profitez de  l’été quand  vos envies vous portent vers des aliments plus légers pour faire de bonne salades avec tout plein de crudités.

Attention aux assaisonnements : 1 cuillère à soupe d’huile fait environ 100 calories. Coupez-la avec de l’eau et agitez bien au dernier moment pour émulsionner le tout. Ou faites des sauces au yaourt.

Le vinaigre balsamique c’est très goûteux mais riche en sucre donc quotidiennement préférez le citron.

Abusez des tomates (sauf si vous avez un terrain acide).

Abusez des haricots verts… 24 calories au 100g;

Profitez de l’été pour apprendre à cuisiner à la plancha (attention tout de même à mettre peu d’huile pour les marinades et évitez les aubergines qui sont de véritables éponges).

Pour les desserts prétextez que vous n’avez plus faim et mangez-les de préférence au goûter.

Prévoyez toujours 2 types de glaces : à la crème et sorbets. Vous choisirez bien sûr…les sorbets.

Mangez de tout ! La frustration incite aux folies !

Pour les fruits : attention aux cerises qui font 77 calories au 100g. les fraises n’en font que 36.

Soyez actives ! Vous consommerez des calories, boosterez votre métabolisme et serez moins la proie du grignotage intempestif.

Si vous voulez en savoir plus cliquez ici

Tags: , , , , ,

2 Responses to “J’ai Faim!”

  1. Mannequins sur toutes les affiches, alarmes de sécurité quant à la santé des personnes ayant un excès de poids, mais comment fait-on lorsqu’on a faim ? Enfin des réponses pertinentes dans ce sujet. Merci

  2. Merci Christine! J’espère rendre service…c’est le but.
    On est submergées de messages contradictoires: entre les diktats et interdits il est difficile de trouver des solutions adaptées. On peut dire ce qu’on veut: grossir signifie que la balance des entrées et de sorties est déséquilibrée. Il faut bouger plus…mais après cela si on grossit encore c’est qu’on mange vraiment trop…PARCE QU’ON A FAIM.
    Quand le corps est habitué depuis de nombreuses années à trop manger, l’estomac est distendu et il n’est pas si facile de mieux et moins manger! Se contenter de dire “ne faites pas de régime!” c’est comme si on disait “ne faites rien! Tout est OK!”

Leave a Reply

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.